INSCRIPTION NEWSLETTER

Les différents types de four
Au fil des années, le four est devenu un nécessaire de cuisine. Que ce soit un four à convection naturelle, à chaleur tournante vapeur ou bien encore à micro-onde celui-ci est un équipement ménager à part entière. On les retrouve même sur les cuisinières, sur celles-ci Ils sont le plus souvent soit à gaz soit électrique.

On distingue les fours pose libre des fours encastrables.

Les fours pose libre

Ces modèles disposent des mêmes qualités qu'un four traditionnel, seul la taille diffère. Ils sont dotés d'une capacité beaucoup plus faible. Il existe deux types de four posable :

Les mini-fours : les plus petits et les plus pratiques. Peu encombrants, néanmoins, moins performants qu'un four traditionnel.

Les fours compacts : plus petit qu'un four traditionnel. Ils disposent néanmoins de fonctionnalités que les mini-fours n'ont pas.

Les fours micro-ondes : des plus simples au plus sophistiqués. Ils permettent de décongeler, réchauffer, et cuire des aliments en un temps record. Certains dotés d'un gril, gratinent même et permettent de faire des pâtisseries. La toute dernière innovation concerne les fours vapeur.

Les fours encastrables

La majorité des fours de nos jours sont encastrables. En se fondant dans l'univers de la cuisine ils permettent un gain de place et une modularité totale. Souvent classés selon leur mode de nettoyage, Il existe 3 types de fours : les fours à émail lisse, les fours catalyse et les fours pyrolyse.

Les email lisses : le revêtement des fours à émail lisse, nécessite un nettoyage manuel et régulier. Entretien facile à l'éponge et au détergent doux. Plus l'émail sera lisse anti-adhésif et non poreux, plus il sera simple de nettoyage. Nettoyer la sole lorsque celle-ci est encore tiède, la chaleur facilite le nettoyage.

Les catalyses : le revêtement des fours catalyses est micro-poreux. Les parois latérales et sur certains fours parfois le fond sont micro-poreux. Le revêtement absorbe les projections et graisses de cuisson, qui se transforment en une fine pellicule, qui sera oxydée par combustion lorsque la température dans l'enceinte du four atteindra les 200 °C. L'entretien qui s'en suit est simple. Il suffit simplement de ramasser à l'aide d'une éponge les résidus. Important le revêtement est fragile. Ne jamais le gratter, ni utiliser de produits détergents, ou décapants. Le nettoyage par catalyse ne détruit pas les projections de sucre.

Les pyrolyses : Le revêtement des fours catalyses est lisse et résiste aux hautes températures. Le nettoyage est lancé manuellement grâce à un programme spécifique. Le four monte en température aux alentours des 500 °C, entrainant la carbonisation de toutes les salissures (graisses et sucres) projetées sur les parois mais aussi sur la contreporte. Les fumées issues de ces carbonisations sont absorbées filtrées et purifiées par un catalyseur de fumées. Les fours pyrolyses disposent d'un système de sécurités entrainant un verrouillage de la porte du four dès que la température atteint les 300°C. Des cendres sont issues de la combustion, un simple coup d'éponge permet de les ramasser. Certains fours sont dotés du programme « Pyrocontrol » qui adapte la durée du nettoyage au niveau de saleté du four. Astuce : Lancer une pyrolyse après cuisson le four étant déjà chaud, la montée en température est plus courte.
Table de cuisson
Lave-linge
Sèche-linge
Lave-vaisselle
Réfrigérateur
Congélateur
Cave à vin
Cuisinière
Hotte
Four
Micro-ondes
Préparation culinaire